Psychologie cognitive et comportementale

Comment vivre avec l’anxiété

T’as déjà été anxieux dans ta vie? Comme quand tu anticipes la note de ton examen final? Maintenant, imagine-toi être anxieux dans presque tout ce que tu fais pendant plus de six mois…

stress3

healthaim.com

Mais à la base, c’est quoi au juste de l’anxiété?

Selon Margo Watt, psychologue clinicienne, professeure agrégée de psychologie à l’Université St. Francis Xavier d’Antigonish (Nouvelle-Écosse) et co-auteure de Overcoming the Fear of Fear : How to ReduceAnxietySensitivity (Watt et Stewart, 2007) : « L’anxiété se définit comme le sentiment d’un danger imminent et indéterminé. »

Les personnes qui souffrent d’anxiété généralisée vont s’inquiéter de toutes sortes de choses liées à plusieurs sphères de leur vie : la grosseur de leur taille, leur horloge biologique qui fait « tic tac », leur cheminement de carrière, si elles sont aimées ou non par X, Y ou Z, si la fondation de leur maison est assez solide, si le toit pourrait leur tomber dessus, si leur mère va attraper le cancer du sein, car la mère de leur meilleur amie en est décédée il y a quelques jours, si la qualité de la nourriture de leur chien est assez bonne pour qu’il soit suffisamment nourri, si prendre une marche dans Hochelaga-Maisonneuve la nuit est assez sécuritaire, car il y a des risques de se faire voler, si manquer le transfert de bus entraînera un retard à leur cours… Bref, l’anxiété découle souvent de pensées irrationnelles et pessimistes qui peuvent aller jusqu’à l’élaboration de scénarios catastrophes, ou ce que la psychologue Margo Watt appelle le « catastrophisme » (Watt et Stewart, 2007). En d’autres termes : imaginer le pire!

Comment peut-on la gérer et la vaincre?

C’est sûrement une question que plusieurs d’entre vous vous posez! Après tout, de l’anxiété, on en vit tous à différents niveaux au cours d’une journée!

Une bonne façon de gérer cette anxiété, sans la prise de médicaments anxiolytiques, est d’accueillir le moment présent, et d’accepter qu’on vit ces inconforts et ces anxiétés. Utiliser des techniques de respiration est également bénéfique : quand le cerveau manque d’oxygène, ça ne fait qu’augmenter la tension interne, il faut éviter de tomber dans le piège des respirations superficielles! Une autre bonne façon de dédramatiser la situation est de se poser des questions telles que : « De quoi ai-je vraiment peur? », « Raisonnablement, quel serait le pire qui pourrait arriver? »

« Puis-je écouter de la musique pour me relaxer et changer mes idées? » Bien sûr, c’est un excellent moyen pour combattre le stress!

Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas acheter des billets pour un show Juste pour rire? Ou écouter une émission des « Têtes à claques »? Eh oui, mes « Psy-Curieux »! L’humour est aussi un très bon remède contre l’anxiété!

Et si, quand tu es stressé, tu décidais de rendre quelqu’un d’autre heureux? Aider quelqu’un ou le rendre heureux diminue les niveaux d’anxiété! Alors la prochaine fois qu’un petit enfant veut venir flatter ton chien, donne-lui l’occasion de le faire! Ou bien si un sans-abri demande de l’argent dans le métro, fais une bonne action en lui donnant quelques sous, car cela aura en retour un effet positif sur ton bien-être intérieur!

Et pourquoi ne pas faire une demi-heure de marche à chaque jour? Comme le mentionne Margo Watt, l’exercice physique serait bénéfique pour diminuer les niveaux d’anxiété et pour mieux la gérer : « L’exercice physique nous conditionne physiquement et mentalement à mieux gérer notre stress. » (Watt et Stewart, 2007)

Aussi, il y a une nuance importante à considérer à propos des effets du stress sur le bien-être : « Ce n’est pas tant la quantité de stress qui affecte la santé et le bien-être, que la façon de réagir aux situations stressantes » (Smith, 2004, citée dans Watt et Stewart, 2007). Apprenez à distinguer le bon stress du mauvais, afin d’en faire une force productive plutôt que contre-productive. Bien sur, il y a de l’anxiété qui est favorable au bien-être. Mais lorsque les soucis se généralisent et sont très récurrents, c’est une autre histoire!

Bref, il y a plusieurs raisons d’être stressé et anxieux, mais il y a d’autant plus de moyens de prévenir que cet état désagréable prenne des proportions exagérées.

 

Par Jeff Ferencz Nagy

Référence

Margo C. Watt et Sherry Stewart. (2007). Overcoming the Fear of Fear: How to Reduce Anxiety Sensitivity.New Harbinger Publications Inc.

Photo : universitypost.dk on Healthaim.com. (2015). How to Calm Yourself When Under Stress. Repéré à http://www.healthaim.com/how-to-calm-yourself-when-under-stress/31470

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s